Interview #Bazar – Atelier de création musicale

16 juillet 2020 0 Par adminOKC

Retrouvez en exclu notre interview au Bazar, en compagnie de Salem notre animateur radio pour l’occasion, Stephane Rault l’encadrant de l’atelier et Florian, Jeff, Cléo et Léa, un groupe de jeunes venu nous parler de leur quotidien au Bazar!

Salem : Boum c’est Salem sur Radio bazar, aujourd’hui on est avec plein de monde, je vous laisse vous présenter !

Stephane : Bonjour, je suis Stephane Rault, je m’occupe de l’atelier création musicale avec les musiciens et les musiciennes qui sont là sur le plateau, Cléo, Léa, Florian et Jeff

Salem : Alors comment vous avez connu le Bazar et qu’est ce que vous y faites ?

Cléo : J’ai connu le bazar grâce à la MJC de combs la ville je suis bénévole là bas et on nous a proposé de participer à cette expérience. C’est super bien on y apprend plein de choses, c’est une expérience humaine et riche sur tous points de vu !

Salem : Et qu’est ce que tu fais justement ?

Cléo : Sur l’atelier musique on compose, on modifie, on est dirigé par Stéphane du coup et on se retrouve entres musiciens et on s’amuse !

Léa : Pour ma part c’est le directeur de la MJC de Lognes qui m’a contactée pour y aller. J’ai chanté à la MJC et il m’a proposé d’y participer. Ça se passe très bien, il y a une super ambiance  et j’apprends pleins de choses !

Salem : Et toi Stephane? Comment t’es tu retrouvé sur le Bazar ?

Stephane : On m’a contacté via la MJC de combs avec Gregor pour diriger cet atelier et j’ai été intéressé car c’est mon métier je suis musicien, guitariste compositeur, etc.
Donc là je les fais travailler d’une part sur des morceaux qu’ils connaissent, qu’ils savent chanter, je les déstructure et je les réarrange en temps réel avec en plus un langage de signe qu’on appelle le sound painting afin d’intervenir en direct et réel sur la musique pour qu’elle évolue, change etc. J’ai beaucoup de chance car j’ai une équipe vraiment extraordinaire avec une bonne humeur, une réactivité et un enthousiasme permanent, ils sont toujours partants pour ce que je propose même les trucs pas possibles et ils disent oui et c’est super confort pour moi, je les remercie du coup !

Salem : Ça a l’air super, j’aurai bien eu envie d’en faire parti ! Et sinon Florian, Jeff, comment vous avez connu le bazar ? Qu’est ce que vous y faites ?

Jeff : Avec le service civique on nous a présenté ça avec une réunion chaque mois , tout simplement !

Florian : Pour ma part je fais parti d’un des ateliers de Stéphane à la MJC de combs et c’est lui qui m’en a parlé avec Jeff et ça avait l’air super cool donc j’ai sauté sur l’occasion. C’est une super découverte je ne m’attendais pas à ça au niveau du partage des rencontres …

Salem : En dehors de vos ateliers et de votre activité, que pensez vous du bazar, comment vous vivez vos 3 jours ? Qu’est ce qui vous a marqué ?

Léa : On ne sait jamais ce qui se passe en fait, c’est beaucoup d’impro … c’est le bazar quoi !

Salem : Comme hier il y a eu des impros etc … Cléo ?

Cléo : Ce que j’aime bien c’est l’ambiance générale, hier il y avait des problèmes avec un groupe et pourtant on a réussi à passer une soirée et les gens nous ont rejoint.
La soirée jam ( la notre ) a été annulée à cause d’une bagarre. Du coup on s’est mis en groupe avec un ukulélé et des gobelets et on a fait un truc ensemble, les gens nous ont rejoint et on a fait un truc super chouette, il y a eu du rap, une chanteuse espagnole, on a fait pleins de styles différents, c’est le message d’ici en fait, partager et apprendre ensemble.

Salem : Est ce que vous avez eu l’occasion de partager avec d’autres personnes ?

Cléo : Oui on a un guitariste qui vient de Lyon dans notre groupe, on partage énormément on apprend pas mal de chose … mais malheureusement on ne voit pas assez les autres jeunes des autres groupes et MJC car nous on reste sur Noisiel ..

Salem : Florian et Jeff pour vous quelle est la température du Bazar ?

Jeff : environ 21 degres … *rires* en vrai Stéphane nous a mis avec les rappeurs car … il ne nous aime pas …

Stephane : non il fait plutôt 30 degres … il dit des bêtises car il ne sait pas quoi dire ! Ce que j’aime c’est qu’il y a deux univers du coup j’ai séparé le groupe en 2 car on a la chance d’avoir 2 studios, florian et Jeff travaillent de leur coté avec Steevy un rappeur et l’autre groupe a coté avec des musiciens et des voix qui travaillent avec moi, mélanger les genres c’est ce que j’aime faire . Tout va se mélanger cet après-midi et on va finir de monter le spectacle ensemble.
Egalement on a Olivier Hestin qui est batteur compositeur aussi sur un autre atelier , récupercussion que Olivier a inventé, c’est de la percussion avec des éléments de récupérations, des bidons bouteilles etc, et il a monté une battucada qui sonne terrible et on a fait se mélanger nos 2 ateliers pour que tout le monde puisse découvrir son univers. On joue d’ailleurs à 17h sur la place du marché et cet après midi on va essayer de croiser les ateliers car il y en a qu’on ne voit pas beaucoup , par exemple travailler avec le théâtre , la danse etc … vraiment mettre le bazar !

Salem : Et pour ceux qui ont fait la battucada, vous en avez pensé quoi ? C’est de la découverte ?

Cléo : C’est quelque chose qu’on fait sans s’en rendre compte et l’exploiter c’est assez intéressant, on nous a proposé d’en faire et on a testé, on a découvert autre chose et tout ce qu’on pouvait faire avec un bidon, mettre plusieurs rythmes ensemble etc et ça rendait bien tous ensembles alors qu’on y aurait pas spécialement pensé.

Salem : Florian toi qui est batteur, est ce que ça t’apporte quelque chose de nouveau ?

Florian : Oui c’est vraiment cool car ça te pousse à aller chercher d’autres sonorités, toute la panoplie que tu peux avoir. Olivier qui est très chaud là dessus va nous sortir tellement de sonorités possibles par exemple avec une bouteille en plastique etc .. ça nous permet de pousser plus loin sur son propre instrument. Et finalement sur tous les instruments ça amène une autre réflexion et à voir plus loin.

Jeff : Pour moi c’est toujours intéressant quand t’es bassiste de faire de la percu pour les placements rythmiques, groove etc… Ça permet d’avoir une autre vision également.

Salem : Un moment fort qui vous a marqué ? En positif ou négatif ?

Léa : Vraiment hier, l’annulation de la jam a déçu pas mal de monde, mais après ça a été un moment fort entre nous et on est monté sur scène en impro et on a réussi a se relever malgré les conditions !

Jeff : Gros big up à l’équipe technique qui a refait une mise en place du plateau , en faisant 2 fois le boulot !

Salem : Big up l’équipe tech’ ! On arrive à la fin de notre émission merci à tous et à toutes pour votre participation, à bientôt !

Tout le monde : merci à bientôt !

Et retrouvez nos podcasts ici !